Inspiration – Du pagne juste ce qu’il me faut

L’inspiration du jour est proposée par Moniki, une lectrice de Pagnifik. Si comme elle, vous aimez le pagne, mais pas trop ou pas assez pour le mettre dans votre garde-robe quotidienne, vous aimerez son inspiration.

Je ne suis pas fan du total look pagne en général. J’ai souvent indiqué à Mary Nguetta que l’étoffe manquait de practicité pour se fondre dans ma grade robe quotidienne.

  • Trop rigide pour s’adapter à mes variations de poids malgré une couture sur mesure accessible au pays.
  • Trop fine pour s’adapter aux variations de température en France là où je vis.
  • Trop imprévisible pour le passage à la machine à laver comme tout vêtement du quotidien/usuel /non précieux .
  • Trop imprimé quelques fois pour mon goût plutôt sobre au quotidien pour aller travailler.

Beaucoup de choses tendent à faire du pagne, un tissu trop précieux pour être comme les autres et du coup l’exclut de mon quotidien vestimentaire.

Mais j’ai noté assez régulièrement des moyens pratiques et compatibles avec mon style d’introduire du pagne dans ma garde-robe normale. L’idée m’est venue il y a 2 hivers. Il y a deux hivers donc, j’ai craqué pour cette jupe Camaïeu.
Dans la lignée des imprimés ikat présents depuis quelques années dans les collections des différentes enseignes de prêt à porter avec plus ou moins de succès, celle-ci m’avait tapé dans l’oeil.

Jupe-Ikat-Camaieu

Le pan de devant est en tissu assez épais et rigide et le reste en tissu stretch noir suffisamment épais pour tenir chaud sans être étouffant.
Donc cette jupe, parfaite pour ma silhouette a été un élément de base de ma garde robe ces deux dernières années. Sentant la jupe faiblir et gagnée par la monotonie de la porter un peu trop souvent, j’ai eu l’idée de la reproduire. Le tissu à motif ikat a quelque chose de commun avec certains tissus pagne ou traditionnels comme le pagne baoulé ou le kita.

Ni d’une ni de deux, j’appelle ma mère à Abidjan et lui demande de me faire confectionner deux jupes avec des chutes de pagnes que je lui avais laissées il y a quelques années. Toutes les ivoiriennes ont un ou deux pagnes qui traînent dans un placard au pays.
Le tailleur à qui elle a confié la tâche a plutôt bien exécuté la tâche , il a ajouté une ceinture élastique dont je ne suis pas ultra fan mais qui fait le job surtout qu’il a travaillé sur la base:

  • de mes mesures communiquées/ laissées à ma mère
  • des photos de la jupe
  • et des explications de ma mère sur le type de tissu souhaité
  • sans la jupe d’ origine pour exemple

L’avantage avec le tissu strech c’est qu’il peut compenser les éventuels écarts de mesures.
Le résultat est plutôt satisfaisant même si je n’aurais pas forcément choisi ces pagnes ou la teinte grise pour la jupe numéro deux.

Jupes-Pagne-Ikat1

Mais pour celles qui comme moi hésitent à faire le saut du pagne dans une garde robe quotidienne, voici une piste.
La prochaine fois, j’opterai pour du jean; quelque chose me dit que ça aura beaucoup de charme.

Moniki, Afropololite.com

Vous souhaitez vous aussi contribuer sur le site ? C’est simple, envoyez-nous vos articles à contact {at} pagnifik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *