Le marché du pagne à Abidjan en 2015 (3)

Le marché du pagne à Abidjan reste majoritairement dominé par la couture sur mesure, comme nous le voyions dans un précédent article.

A (re)lire: la couture du wax sur mesure à Abidjan

Cependant, de plus en plus de stylistes et nouveaux entrants dans le secteur de la mode se lancent dans des lignes de prêt-à-porter. On remarque également un intérêt grandissant autour de l’artisanat local et des accessoires de mode.

La plupart des boutiques que nous avons visité nous ont convaincu ! Des rayons bien achalandés, des articles variés, de bonne qualité, aux finitions impeccables.

Selon le standing de la marque et le quartier, on trouve des articles à partir de 15 000 F CFA (23€) et jusqu’à 150 000 F CFA (230€).
Les articles de décoration peuvent monter jusqu’à 300 000 F CFA quand il s’agit de pièces d’artisanat recherchées (fauteuils par exemple)

Voici une liste d’adresses où vous pouvez trouver votre bonheur à Abidjan

  • Mailou Wax: mode femmes, accessoires de mode femmes (bracelets, colliers, maillots de bain), articles de décoration maison
    Adresse: Ivoire Golf Club Riviera Golf

MailouWax-Abidjan

    • Ettyka: boutique multi-marques; mode hommes, femmes, enfants, décoration
      Adresse: Plateau Rue du Commerce en face de la boutique Woodin

Ojei-Abidjan Ojei, une des marques vendues chez Ettyka

    • MIA’s Corner: ce concept store regroupe 3 marques aux univers complémentaires
      Yalerri: mode femmes, filles
      My Cosy Eden: décoration d’intérieur
      AYAN: accessoires de mode femmes
      Adresse: Riviera 3, route du Lycée français

Mia-Corner1

  • YSAND: mode femmes
    Adresse: II Plateaux Rue des jardins
  • O’Sey: mode hommes
    Adresses: II Plateaux en face du Club House, II Plateaux Boulevard Latrille carrefour MACACI, Biétry
  • Yahimi: prêt-à-porter avec du pagne tissé; hommes et femmes
    Adresses: II Plateaux Rue des jardins, Riviera Boulevard François Mitterand
  • Gri-Gri: prêt-à-porter et accessoires de mode femmes
    Adresse: II Plateaux Rue des jardins en face de Nice Cream
  • Cosi: boutiques multi-marques; prêt-à-porter hommes, femmes, enfants, décoration, accessoires
    Adresse: Rue des jardins II Plateaux, à côté de la boutique Gri-Gri
  • Nicole Akon Créations: mode femmes
    Adresse: II Plateaux Rue du 12eme arrondissement
  • Calebasse Créations: art de la table, decoration, accessoires de mode
    Adresse: Riviera 3, route du Lycée français
  • Comptoir des artisans: concept store basé sur la valorisation de l’artisanat africain. On y trouve des accessoires de mode, des accessoires de décoration, des articles de décoration intérieure, des savons artisanaux
    Adresse: 15, Route du Lycée Technique, Cocody

Vlisco propose également du prêt-à-porter femmes dans sa boutique située Rue des jardins aux II Plateaux.
Woodin, et c’est le cas depuis 5/6 ans déjà, a signe de prêt-à-porter hommes/femmes et des accessoires de mode.

S’il y avait un reproche à faire aux marques, c’est clairement sur l’accueil et le service clients. Autant certains vendeurs sont à la hauteur du standing de leur boutique et savent donner envie à ceux qui en poussent le pas d’acquérir un article, autant d’autres n’en saisissent pas la mesure et donnent tout sauf envie de repartir avec leurs produits: accueil méfiant et parfois glacial.
Il faut dire que beaucoup de marques craignent que leurs créations ne soient recopiées par d’autres. Ainsi, malgré le fait qu’on ait expliqué à certains propriétaires de boutiques qu’il s’agissait de leur faire (gratuitement) de la publicité, nous avons essuyé des refus catégoriques de certaines boutiques quand il s’agissait de prendre des photos…

De quoi est composée la clientèle de ces boutiques ?

  • De (jeunes) femmes actives de la classe moyenne qui apprécient le fait d’avoir des créations disponibles tout de suite, et qui sont bien taillées, avec de bonnes finitions. En effet, les délais de réalisation d’une tenue sur mesure peuvent être longs, surtout quand il s’agit d’une créatrice ou d’un styliste renommé
  • Des hommes plutôt d’âge mur de la classe moyenne/supérieure qui veulent apporter une touche d’africanité à leur look
  • Beaucoup d’expatriés occidentaux qui apprécient la créativité africaine. Ils sont clients aussi bien pour le prêt-à-porter que pour les articles de décoration

L’ivoirien moyen fait coudre ses tenues en pagne sur mesure, et achète ses articles de décoration d’inspiration africaine plutôt dans les marchés (Cocody, Route de Bassam, CAVA Centre Artisanal de Biétry,…)

Ce qu’on peut dire de manière générale

    • Les boutiques ne font pas (beaucoup) d’effort marketing. Un rapide sondage autour de nous nous a montré que peu d’abidjanais connaissent l’existence de ces boutiques, à part bien sûr Vlisco et Woodin. Et même pour Vlisco, l’offre de prêt-à-porter n’est pas très connue
    • La notion de marque n’est pas (encore) ancrée exception faite encore une fois pour Vlisco et Woodin et pour des marques telles que O’Sey et Yahimi. O’Sey a se distingue avec des chemises pour hommes assez caractériques, et Yahimi par l’utilisation du pagne tissé depuis une bonne dizaine d’années maintenant. Pour ces 4 marques citées, c’est le fait d’avoir des boutiques physiques bien en vue dans la capitale ivoirienne qui les mettent en avant. Les autres boutiques sont soient récentes, soient trop modestes dans leurs efforts marketing pour se faire remarquer. Elles se concentrent (peut-être à raison ?) sur leur clientèle déjà existante.

yahimi

  • Etant habitué à avoir des prix plus qu’abordables avec les créations sur mesure et les marchés d’artisanat local, une grande partie de la population jugent les prix des marques locales trop élevées. Comme on le disait dans le précédent point, les marques n’ont pas vraiment d’identité forte. De plus, la population n’est pas (encore) habituée à l’industrialisation et la modernisation de ce qu’elle considère comme du travaiil artisanal; le travail artisanal étant assez peu valorisé. Pour beaucoup, rien donc ne justifie d’acheter cher une chemise d’une marque, alors qu’on peut avoir la même qualité au marché, chez une « boutique sans nom » ou en la faisant coudre par son tailleur.

Tout ceci pour conclure qu’il reste un long chemin à parcourir dans ce secteur pour que les marques aient une véritable identité. Ou alors, peut-être que la notion de marque est peu pertinente dans ce contexte et qu’il faut axer les efforts sur la production d’articles de qualité à bon prix ? A méditer.

 

Un commentaire

  1. J.adore les merveilles du pagne suis gabonaise je viens en civ bientot je voudraiscde bonnes adresses a des prix accessibles merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *