Mapapas0

Les sandales Mapapa’s

Dans les pays tropicaux où c’est « l’été toute l’année », les sandales et autres chaussures ouvertes sont ce qu’on retrouve le plus lorsqu’il s’agit d’habiller et protéger ses pieds.
Dans la catégorie, « chaussures casual de tous les jours » en Afrique, les sandales en plastique ont le vent en poupe. Ces sandales ont différentes appellations suivant le pays où l’on se trouve. Les appellations sont parfois caractéristiques de la manière dont on considère ces sandales.

  • Ainsi, au Gabon, on les appelle les « sans confiance » pour signifier que ce sont des chaussures précaires qui peuvent vous lâcher à tout moment.
  • En Côte d’Ivoire, ce sont les « en attendant »: on met ces sandales en attendant de trouver mieux.
  • Au Togo, « djimakpla » en langue mina. Ce terme signifie aussi « qui n’a pas d’éducation »
  • Au Bénin, « djimakplon » en langue fon. Un autre sens de ce mot étant « impoli ». Si des Togolais ou des Béninois passent par ici, ce serait bien de nous expliquer pourquoi les sandales ont été désignées ainsi.
  • Au Congo, « mapapa », en lingala, qui signifie tout simplement « sandale »

Toute cette introduction pour en venir à vous présenter une marque découverte via Instagram: Mapapa’s qui fabrique et commercialise des sandales en République Démocratique du Congo. La spécificité des sandales Mapapa’s est que leur fabrication est entièrement artisanale (fait mains) et que le matériel mis en avant plan est le wax africain.

Les Mapapa’s sont des pièces uniques qui gardent l’empreinte fragile des mains qui les ont imaginés et fabriqués. Ils offrent à ceux qui les acquièrent un lien bien au-delà de la distance et des cultures qui les séparent font découvrir les motifs, les tissus et les nombreuses techniques de tissage et de teinture qu’ils évoquent, le travail issu des milles techniques de récupération que le continent africain a inventées pour leur réalisation ».

Voici ce qu’en dit la créatrice N’dra.

« Ce sont mes origines congolaises qui ont motivées ce besoin de vouloir revisiter le pagne africain d’un œil plus actuel et contemporain, afin de mettre en valeur aux yeux du monde les matériaux et tissus africains. L’idée maitresse étant de retirer les préjugés sur le pagne, laisser à mille lieux l’image poussiéreuse du pagne tourné vers le passé, pour celles d’hommes et de femmes dynamiques et pleins de créativité dans leur style ».

Nous apprécions réellement le travail original de la marque: plusieurs modèles différents de sandales sont proposés avec des imprimés divers. De quoi permettre à chacun d’en trouver une à son goût.
mapapas4 mapapas5 mapapas6 mapapas7 mapapas1 mapapas2

Les sandales Mapapa’s sont pour l’instant vendues uniquement sur le site web Mapapas en RDC, le temps de permettre à la marque d’offrir la livraison hors du pays.

3 commentaires

  1. Contribution d’une conjointe de Togolais ou le pourquoi des « djimakpla » :
    C’est parce qu’en marchant avec des tongs, on fait du bruit : elles claquent sur le sol … et ce n’est pas poli !
    « djimakpla » signifie « qui n’a pas retenu l’éducation donnée par ses parents ». Il y a un autre mot en mina pour dire « impoli » (dans le sens « qui n’a pas reçu d’éducation »). Sens de la nuance … 😉

    Magnifiques sandales !

  2. Je pense qu’il faudrait les inviter à une vente privée, les sandales sont très chouettes et facilement portables ici en été! !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *