YALERRI

Pacy Kadio-Morokro, créatrice de YALERRI, a accordé un entretien à Pagnifik.


YALERRI c’est l’histoire d’une passion! Ecoutons donc ce que nous en dit la créatrice.

La ligne de vêtements YALERRI est née de ma passion pour nos étoffes traditionnelles.  Au départ, j’utilisais beaucoup plus de kinte, kita, pagnes tissés. Et j’ai eu un coup de foudre pour un pagne. Mon aventure avec le pagne a alors commencé: c’est lui qui me guide, je le regarde et je pense a un modèle, les motifs sont mis en mouvements, ils prennent vie et définissent toute l’identité du modèle.

YALERRI se veut être une entreprise citoyenne, et j’insiste sur ce fait car nous souhaitons utiliser des pagnes originaux et de fabrication africaine en priorité; d’une part pour encourager nos industries et d’ autre part car nous souhaitons sensibiliser notre clientèle à cet état de fait: nos marchés sont inondės de pagne contrefaits et dont les effets sur la santé sont inconnus. Portons du pagne OUI, mais pas n’importe lequel.

Où trouver des articles YALERRI ? Réponse de la créatrice…

Essentiellement dans ma boutique d’Abidjan. Cependant je travaille d’arrache-pied  afin de faire de YALERRI un ligne de prêt-à-porter. A ce moment là, la vente sur internet pourra être mise en place et pourquoi pas des franchises dans d’autres pays.


Et que pense de Mme Kadio-Moroko de l’utilisation du pagne dans la mode ?

Je suis très fière que le pagne soit mis en lumière; cependant c’est une tendance qui ne durera pas longtemps dans les pays occidentaux. L’avantage est que certaines personnes viennent vers le pagne et donc vers YALERRI parce qu’elles ont vu telle ou telle marque présenter une collection wax. Mais j’ espère que nous, Africains, continuerons de l’utiliser et de se l’approprier dans notre style! La mode passe mais nos textiles traditionnels demeurent, valorisons les toujours!

Page Facebook YALERRI
Les Abidjanaises sont chanceuses; elles peuvent dès à présent ce procurer les articles YALERRI en se rendant à la boutique, en attendant que la boutique en ligne puisse voir le jour.
Adresse Boutique YALERRI
Immeuble Yahvé Jiré – Cité EECI
Riviera III
Tél: (+225) 07 37 90 56

Un autre aperçu de ce que vous pouvez trouver chez YALERRI





7 commentaires

  1. Ce qui est dommage c’est que la plus part de nos stylistes africains n’arrivent pas à franchir le cap de l’artisanat. Je me demande quand est ce qu’on verra des labels de véritables prêt à porter avec une fluidité de stock et des prix adaptés. Ben oui étant donné que ce sont des créateurs les prix restent relativement élevés……en même temps la vulgarisation du pagne me fait peur car elle risque d’attirer les yeux des blancs et des chinois sur nous, et là on serra foutu!!! personne n’a les reins solides en Afrique pour concurrencer ces vieux loups et je n’aimerais pas voir nos pagnes dévalorisés dans les vitrine de Zarra et compagnie. le pagne est précieux parce qu’ il est authentique

    • Hello Laure
      La crainte que tu exprimes est tout a fait légitime.
      Heureusement les choses se mettent en place petit a petit. Dans le monde anglophone, il y a des marques qui s’organisent très bien.
      Un excellent exemple pour moi, c Sika Designs. La créatrice est ghanéenne et sa marque est basée à Londres.
      Un site de vente en ligne impeccable etc

      Yalerri dont il est question dans cet article a aussi un show room a Abidjan. C’est déjà pas mal. On va y arriver

  2. Quel collection magnifique!! je serais bientot a Abidjan et j’irai m’y faire des tenues. Il ya aussi une autre créatrice ivoirienne qui a aussi des doigts de fées. Sa marque est Eternel Design. Si tu pouvais nous faire un billet sur elle, ce serait genial. Bisous Pagnifik

  3. Hello Abiba! J’avoue que jusque là, pour moi, le choix des pagnes n’était pas une préoccupation majeure. En même temps, je n’ai pas l’occasion de choisir les pagnes que je fais coudre. Je montre juste les modèles que je veux, et en général mère ou cousine achète et fais coudre.

    Mais je partage tout à fait le point de vue de la créatrice sur cet aspect, et j’espère que le « boom » du pagne saura profiter aux industries locales africaines, et qu’elles resteront sur des standards de qualité

  4. By the way,ses creations sont top !

  5. La creatrice a raison quand elle dit qu’il faut privilegier le pagne d’origine africaine. il y a en effet de jolis wax aussi ds nos contrees : je me souviens ds mes jeunes annees, ma mere plebiscitait le wax fait en CI. je ne sais pas si les industries qui le faisaient tournent encore.elle le pre ferait par ex a certains wax nigerians qui semblent ils deteignaient un peu trop.et ne parlons meme pas de ceux confectionnes en Chine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *